Accueil > Vie scientifique > Découvertes

Découverte | Réponse transitoire de la topographie aux forçages climatiques et tectoniques : l’exemple du Plateau de Valensole

La revue Earth Surface Dynamics vient de publier les résultats de l’analyse conjointe des données topographiques et géochronologiques sur le plateau de Valensole, réalisée par une équipe pluridisciplinaire à laquelle a participé Vincent Ollivier.

Contributeurs
Vincent Godard, Jean-Claude Hippolyte, Nicolas Espurt, Jules Fleury, Olivier Bellier, and ASTER Team : Aix-Marseille Univ, CNRS, IRD, INRA, Coll France, CEREGE, Aix-en-Provence, France
Edward Cushing : PSE-ENV/SCAN, Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire, Fontenay-aux-Roses, France
Vincent Ollivier : Aix-Marseille Univ, CNRS, Minist Culture, LAMPEA, Aix-en-Provence, France

Principaux résultats
L’analyse des profils en long des rivières est une méthode standard en géomorphologie quantitative pour détecter des variations spatiales des processus tectoniques. En effet une relation directe entre soulèvement tectonique et gradient topographique des rivières a été identifié dans de nombreux modèles d’incision. De même, les formulations théoriques des profils de versants prédisent une forte dépendance à l’égard des taux de soulèvement. Cependant, l’existence d’un seuil de stabilité et la disponibilité limitée de données topographiques à haute résolution ont souvent été un obstacle majeur à leur utilisation pour les études tectoniques.
Dans cette étude, nous avons combiné une analyse à haute résolution de la morphologie des versants (MNT LiDAR) et des données de taux de dénudation dérivés des nucléides cosmogéniques (10Be et 26Al) pour comprendre la répartition du soulèvement tectonique au travers d’un système de faille au front des Alpes du Sud. Nous avons analysé une série de bassins versants alignés perpendiculairement aux structures principales le long de la bordure Ouest du Plateau de Valensole, et identifié un chevauchement aveugle dont la vitesse de glissement a été estimé à 20 mm/ka.
Cette analyse des versants à haute résolution permet de détecter des variations tectoniques à courte longueur, qu’il serait impossible de résoudre en utilisant les méthodes classiques basées sur l’analyse des profils de rivière. Notre analyse conjointe des données topographiques et géochronologiques confirme l’existence de structures actives au front des Alpes du Sud et valide une méthodologie qui peut compléter efficacement l’analyse morphotectonique des failles actives lentes.

Référence
Godart et al. 2020. Hillslope denudation and morphologic response to a rock uplift gradient. Earth Surface Dynamics, 2020, 8, pp.221 - 243. ⟨10.5194/esurf-8-221-2020⟩ SMASH. ⟨hal-02539133⟩

Voici l’article :


Figure - Profils du côté ouest du Plateau de Puimichel