Laboratoire méditerranéen de préhistoire Europe Afrique Lampea

Laboratoire méditerranéen de préhistoire Europe Afrique
Lampea, UMR 7269


Partenaires

CNRS


Rechercher

 
Directeur de l'unité
Jean-Pierre Bracco

Directeurs adjoints
Estelle Herrscher
Xavier Margarit


LAMPEA (UMR 7269) MMSH
BP 647
5 rue du Château de l'Horloge
13094 Aix-en-Provence
Cedex 2
33 (0) 442 52 42 94
barnier@mmsh.univ-aix.fr

Maion méditerranéenne des sciences de l'homme

Accueil > Annuaire > Les anciens

BRAEM Lucie — Docteur

Docteur en Préhistoire

Contact : lucie.braem@wanadoo.fr

Thème de recherche

Approche typologique et technique des ensembles osseux de Laugerie-Basse et de La Madeleine. La production des équipements en bois de cervidé au Magdalénien moyen et récent en Périgord

A typological and technological approach to the osseous assemblages of Laugerie-Basse and La Madeleine. The production of antler implements during the Middle and Late Magdalenian in the Perigord region

Résumé de thèse

Résumé : Dernière grande chrono-culture du Paléolithique supérieur, le Magdalénien est entre autres renommé par l’exploitation de bois de cervidés à des fins techniques. Cette thèse qui combine les approches typo-fonctionnelle et techno-économique, jette les premiers jalons de la caractérisation des équipements et de leurs moyens de production pour le Magdalénien classique du Périgord. Pour ce faire, l’étude a porté sur le matériel en bois de cervidés de deux sites majeurs : La Madeleine et Laugerie-Basse. Ces séries, issues de fouilles anciennes et attribuées aux magdaléniens moyen et supérieur, sont globalement composées des divers témoins de la chaîne opératoire et ont permis d’aborder plusieurs notions qui ont trait à l’économie de ces chasseurs-cueilleurs : l’acquisition de la matière première, la production et la productivité des débitages ou encore la consommation des objets finis. Force est de constater que les Magdaléniens ont principalement porté leur choix sur des bois de renne de moyen à gros module, majoritairement issus de la collecte. Témoins d’un débitage par extraction ou par tronçonnage, les bois ont permis l’obtention de baguettes ou de tronçons qui participent généralement et respectivement à la fabrication de pointes de projectile et d’outils. On observe aussi le recyclage de certains produits et la réfection de quelques objets finis.

Abstract : One of the most remarkable features of the Magdalenian, the last chrono-culture of the Upper Palaeolithic, is the abundant exploitation of cervid antlers for technical needs. This thesis, which combines typo-functional and techno-economical approaches, contributes the first elements of a characterization of the equipment and methods of production associated with the classic Magdalenian in Perigord. The antler material of two major sites, La Madeleine and Laugerie-Basse, was studied. These assemblages, originating from early excavations, are attributed to the Middle and Upper Magdalenian. They contain diverse elements of the operational sequence and allow access to several notions concerning the economy of hunter-gatherers : raw material acquisition, the production and productivity of reduction sequences and the consumption of finished products. It appears that the Magdalenian artisans principally chose middle and large sized, shed antlers. The antler remains reveal a process of extraction and segmentation to obtain, in general, baguettes for the production of projectile points, or segments for the production of other tools. Certain products were recycled and finished products were repaired.