Laboratoire méditerranéen de préhistoire Europe Afrique Lampea

Laboratoire méditerranéen de préhistoire Europe Afrique
Lampea, UMR 7269


Partenaires

CNRS


Rechercher

 
Directeur de l'unité
Jean-Pierre Bracco

Directeurs adjoints
Jean-Philip Brugal
Estelle Herrscher


LAMPEA (UMR 7269) MMSH
BP 647
5 rue du Château de l'Horloge
13094 Aix-en-Provence
Cedex 2
33 (0) 442 52 42 94
barnier@mmsh.univ-aix.fr

Maion méditerranéenne des sciences de l'homme

Accueil > Vie scientifique > Expositions & Animations

La friction du bois et la percussion de la pierre

[Expositions & animations]

La friction du bois et la percussion de la pierre

samedi 26 septembre 2009

Vallon-Pont-d’Arc

par Jacques Collina-Girard dans le cadre de la rencontre "La production du feu : rencontre en hommage à Paul Boutié" organisée par le Centre Européen de Recherches Préhistoriques de Vallon-Pont-d’Arc.

Résumé

Utilisation et fabrication du feu sont deux thèmes souvent abordées par l’Archéologie préhistorique. L’usage du feu, généralisé vers 250 000 ans/300 000 ans, mais sans doute connu depuis beaucoup plus longtemps (vers 800 000 ans en Israël) est plus facile à mettre en évidence que la capacité à le produire puisque les « briquets » archéologiques sont rarement conservés. Néanmoins quelques rares vestiges montrent que les procédés utilisant la percussion de la marcassite par le silex existaient dès le début de Paléolithique supérieur. Les systèmes par frottement, bois contre bois sont attestés dans quelques sites à conservation exceptionnelles ne remontant pas au-delà de l’holocène. Mais la conservation difficile de ce type de restes n’exclut pas une connaissance beaucoup plus ancienne. En dehors des briquets pneumatiques ou piézoélectriques, tous les procédés de production du feu, jusqu’à nos allumettes et briquets actuels ont été basés sur la percussion pierre contre pierre ou la friction bois contre bois.