Accueil > Annuaire > Membres permanents

FOSSE Philippe — CNRS

Chargé de Recherche - CRCN

au LAMPEA depuis le 01/01/2016

Contact : fosse@mmsh.univ-aix.fr

Thèmes de Recherche

Mes recherches portent sur la taphonomie des gisements pléistocènes d’Europe renfermant des vestiges osseux de Carnivores ou des traces de leurs activités. Ces recherches se déclinent en 3 axes complémentaires :
- la révision de séries paléontologiques du Pléistocène moyen et supérieur du Sud de la France (Nouvelle Aquitaine, Occitanie, Provence Côte d’Azur) riches en restes osseux des principaux groupes zoologiques (Hyénidés, Félidés, Canidés, Ursidés, Mustélidés). Cet axe permet d’aborder des réflexions d’ordre évolutif et biogégraphique à partir des données ostéométriques, de la distribution chrono-culturelle ou des datations radiocarbone ;
- l’étude taphonomique des gisements pléistocènes. Cet axe comprend principalement l’étude des vestiges paléontologiques des proies des Carnivores (macro- et méga-ongulés). Les signatures taphonomiques (fracturation, traces, ingestion) des prédateurs sont établies à partir de référentiels néotaphonomiques constitués par des programmes de recherche récents (prédation par les canidés, hyénidés et félidés modernes, sauvages ou captifs) ;
- l’ichnologie : cet axe comprend l’étude des empreintes animales pléistocènes stricto sensu mais également toutes les modifications produites par les Carnivores (bioglyphes). Ce pan de recherche repose sur la mise en place de référentiels actualistes (empreintes des Canidés, Hyénidés, Félidés et Ursidés modernes) et par l’étude 3D et photogrammétrique des sols (i.e. empreintes) et parois (griffades, polis) des gisements occupés par les Carnivores.

La combinaison de ces approches a pour objectif de restituer la (les) fonction(s) des gisements pléistocènes étudiés (occupations humaines vs animales, chronologie et intensité des occupations respectives), d’évaluer les relations Hommes - grands prédateurs (compétition dans les occupations des sites, la consommation des proies, émergence du symbolisme) au cours du dernier million d’années.

Membre du Programme P1 de l’unité

Participation Projets Nationaux/Internationaux

- IRN TaphEn, European Network for Quaternary Taphonomy (responsable : JP Brugal UMR 7239) ; coordinateur working group " Trace Fossils as behavioral tool in Pleistocene Carnivores and other Mammals"

Responsabilités en cours

- membre permanent équipe Chauvet (responsable paléontologie, taphonomie, ichnologie)

Activités de terrain en cours

- grotte Chauvet Pont d’Arc (Ardèche)

Publications récentes

- Fosse, Ph., Fourvel, J.B., Madelaine, S. (2018). Les Carnivores : taphonomie, écologie de la prédation. In La Préhistoire de la France (F. Djinjian sous dir), Paris, Hermann (eds) : 108-111.
- Fourvel, J.B., Magniez, P., Moigne, A.M., Testu, A., Joris, A., Lamglait, B., Vacarro, C., Fosse, Ph. (2018) : Wild dogs and their relatives : implication of experimental feedings in their taphonomical identification. Quaternaire, 29(1) : 21-29.
- Fosse, Ph., Madelaine, S., Oberlin, C., Cretin, C., Bonnet-Jacquement, P. (2017) : Un lion des cavernes (Panthera (Leo) spelaea) exploité au Dryas récent : les données du gisement du Peyrat (Saint-Rabier, Dordogne, France). Paléo, 28 : 91-115
- Fourvel, J.B., Fosse, Ph., (2017) : Conives (Indres, France) : Un nouvel exemple de repaire d’hyène du Pléistocène supérieur. Quaternaire, 28(4) : 455-469.