Accueil > Bibliothèque > Lampea-Doc > Lampea-Doc > Congrès, colloques, réunions

1859 : Archéologues et géologues dans l’épaisseur du temps

[Congrès, colloques, réunions]


25-26 juin 2009

Paris (Institut de Paléontologie humaine)

L’année 1859 marque communément la « naissance » de la préhistoire en tant que science. De fait, c’est cette année-là, que les constatations réalisées in situ par les chercheurs français et britanniques dans les carrières de la moyenne terrasse de la Somme conduisent à valider les conclusions de Jacques Boucher de Perthes et l’hypothèse de la haute antiquité de l’homme.

Mais c’est également cette année-là qu’est publiée L’Origine des espèces de Charles Darwin, ouvrage qui va jouer un rôle déterminant dans la fondation intellectuelle de la préhistoire en Europe.
La question de l’ancienneté de l’homme va alors devenir indissociable de celle de son origine animale – c’est-à-dire de la question de l’évolution. Comment se produit cette fusion ? Quels en sont les acteurs, les enjeux, les tensions ? Quelles dynamiques nouvelles apparaissent ? L’année 1859 marque-t-elle l’apparition d’une préhistoire évolutionniste ? Telles sont certaines des interrogations que ce colloque se propose d’étudier en parcourant les voies empruntées par diverses disciplines – anthropologie, palethnologie, paléontologie, géologie… – et en explorant leurs recoupements, leurs antagonismes et leur devenir.

Colloque organisé par :

- Muséum national d’histoire naturelle, Département de préhistoire, UMR 5198 du CNRS
- Université de Toulouse le Mirail, laboratoire TRACES, UMR 5608 du CNRS

Voir le programme