Accueil > Ressources de l’unité > Plateforme ArcaDIIS

ArcaDIIS, une infrastructure pour les données de l’archéologie

Archaeological Data Infrastructure for Interoperability and Sharing

Les récentes directives, nationale et européenne, soulignent l’importance de l’adoption des principes d’une science ouverte.
La question de l’accès aux données primaires, en général, et en archéologie et en archéosciences, en particulier, accès qui reste encore limité actuellement, est un enjeu majeur de la recherche scientifique. Le LAMPEA, au sein du réseau des laboratoires d’archéologie du périmètre AMU, porte le développement d’une plateforme numérique disciplinaire, ArcaDIIS, pour l’interopérabilité et le partage des données matérielles et immatérielles de l’archéologie méditerranéenne et des disciplines qui y sont rattachées dans les domaines de l’environnement, de l’archéométrie, des sciences de la vie et de la santé. Cette plateforme entend répondre aux besoins en gestion de ressources et pour la diffusion de corpus de données issus notamment des recherches en Méditerranée, afin d’en accroître visibilité et réutilisation.

Pour une gestion optimisée des données

La plateforme ArcaDIIS, expression du plan de gestion de données, s’inscrit dans une meilleure prise en compte du cycle de vie de la donnée et contribue à faire évoluer les pratiques de la discipline vers une meilleure gestion et accessibilité des ressources générées par l’archéologie et ses disciplines connexes. Outil fédératif pour les équipes d’archéologie d’AMU, elle permettra d’interconnecter les projets de recherche de l’espace méditerranéen en s’insérant dans le paysage des TGIR Humanités numériques nationales et des programmes européens. En outre, elle intègre l’ensemble des acteurs de l’archéologie publique en proposant un espace de pérennisation et de valorisation de leurs ressources, notamment à destination des musées et des services territoriaux concernés.

Pour une publication intégrée

Elle repose sur le développement d’une application web, exploitant une chaine modulaire Synaptix développée par Mnemotix (instance Weever) fondée sur les standards du web sémantique (RDF, XML). Intégré à cette chaîne, le module Koncept, outil d’agrégation et de maintenance d’un ensemble de référentiels terminologiques SKOS pour l’indexation et l’annotation automatique dans Weever, exploite les vocabulaires de discipline comme notamment les PACTOLS. Avec cette application, le chercheur pourra optimiser la publication de ses jeux de données en les enrichissant, puis par l’export de métadonnées, générer des formats spécifique de publication dont une trame de data papers. Le data paper a pour but de décrire un ensemble de données, qu’il valide (peer reviewing) et qualifie. Il en assure la promotion et la traçabilité grâce à l’indexation et à la citation qu’il autorise (DOI). Il valorise ainsi les étapes de l’analyse scientifique.