Laboratoire méditerranéen de préhistoire Europe Afrique Lampea

Laboratoire méditerranéen de préhistoire Europe Afrique
Lampea, UMR 7269


Partenaires

CNRS


Rechercher

 
Directeur de l'unité
Jean-Pierre Bracco

Directeurs adjoints
Estelle Herrscher
Xavier Margarit


LAMPEA (UMR 7269) MMSH
BP 647
5 rue du Château de l'Horloge
13094 Aix-en-Provence
Cedex 2
33 (0) 442 52 42 94
barnier@mmsh.univ-aix.fr

Maion méditerranéenne des sciences de l'homme

Accueil > Lampea-Doc > Soutenances de thèse

Autour du coffre : dispositifs et aménagements périphériques des monuments funéraires mégalithiques en Languedoc et en Roussillon (IVe/IIe millénaires) / Noisette Bec-Drelon

[Soutenance de thèse]

Autour du coffre : dispositifs et aménagements périphériques des monuments funéraires mégalithiques en Languedoc et en Roussillon (IVe/IIe millénaires) / Noisette Bec-Drelon

vendredi 18 décembre 2015 - 9 heures 30
Aix-en-Provence : MMSH - salle 2

Jury
Maxence BAILLY, Maitre de conférences à l’Université d’Aix Marseille I, LAMPEA - Examinateur
Serge CASSEN, Directeur de recherche au CNRS, LARA, Nantes - Rapporteur
André D’ANNA, Directeur de recherche au CNRS, LAMPEA, Aix-en-Provence - Directeur
Xavier GUTHERZ, Professeur à l’Université Paul Valéry, ASM, Montpellier - Examinateur
Christian JEUNESSE, Professeur à Université de Strasbourg, Archimède, Strasbourg - Rapporteur
Henri MARCHESI, Conservateur régional de l’Archéologie, Languedoc-Roussillon - Examinateur

Résumé
Après deux années d’études sur les dolmens de l’Hérault, il est ressorti le constat d’une connaissance lacunaire du phénomène mégalithique dans les régions du Languedoc et du Roussillon. Cette carence s’explique en partie à cause du nombre réduit de fouilles exhaustives réalisées sur ce type de monuments. Nos recherches se sont alors orientées vers la reconnaissance des tumulus qui enserrent les chambres funéraires mégalithiques. En effet, ce sont surtout les espaces internes de la tombe qui ont fait l’objet de fouilles, motivées par la recherche d’objets. Il s’agit donc maintenant de s’intéresser aux espaces externes des tombes, c’est à dire en particulier aux tumulus. Comment sont-ils construits, avec quels matériaux et quels moyens ? Quelles sont leurs fonctions ? Peut-on dégager une typologie, des disparités/ressemblances géographiques et/ou culturelles ? Peut-on cerner leur évolution chronologique à travers la dynamique architecturale ? Au-delà de la reconnaissance des tumulus, il s’agit également d’étudier la périphérie de ces monuments, leur implantation dans le paysage et dans l’espace humanisé. Le peu d’informations scientifiquement utilisables sur ces structures implique la réalisation de nouvelles fouilles. Des investigations sur ces aménagements induisent une méthodologie adaptée. Le cadre géographique global de cette recherche est le bassin ouest méditerranéen avec plusieurs fenêtres d’étude spécifiques recoupant les grandes zones de concentration du phénomène mégalithique : l’est des Pyrénées, les Garrigues héraultaises, le bassin du Salagou, la bordure méridionale des Grands-Causses. Huit dolmens ont été fouillés dans le cadre spécifique de ce travail. Les données recueillies sont diverses et permettent de rendre compte des différents savoir-faire et /ou degré de maîtrise des constructeurs de dolmens et peut-être également de distinctions d’ordre chronoculturel. Ces données de terrains ont pu être comparées avec les acquis disponibles dans le bassin ouest méditerranéen pour la fin du Néolithique. Nous proposons ainsi un modèle de compréhension de ce type de sites, du choix de leur implantation jusqu’à leur abandon en passant par leur construction et leur évolution. Ces nouvelles informations permettent de s’interroger sur les fonctions multiples qu’ont pu avoir ces monuments pour les sociétés de la fin du Néolithique et du début de l’âge du Bronze.

Mots-clés
dolmens, tumulus, architecture, périphérie, territoire, Languedoc-Roussillon, Néolithique final, Âge du Bronze.

Around the chamber : devices and facilities around the megalithics monuments in Languedoc and Roussillon, Southern France (fourth / second millennia).

Abstract
After two years of studies on Herault’s dolmens, it appeared clear that the knowledge of the megalithic phenomenon in the region Languedoc and Roussillon was incomplete. This deficiency is partly due to the reduced number of exhaustive excavations on this type of monument. Our research is then directed towards the recognition of tumuli which enclose the megalithic burial chambers. Indeed, it is mainly the internal spaces of the tomb wich have been excavated, motivated by the search for objects. It is important now to focus on the external spaces graves, specialy the mound. How are they built, with what materials and how ? What are their functions ? Can we identify a typology, differences / similarities geographical and/or cultural ? Can we identify their chronological evolution through architectural dynamics ? Beyond the recognition of the tumulus, it is also to investigate the periphery of these monuments, their location in the landscape and in the humanized space. The few scientific information usable on these structures involves the realization of new excavations. Investigate these monuments induce an appropriate methodology. The overall geographical framework of this research is the western Mediterranean basin with several specific study windows cutting across large areas of concentration of the megalithic phenomenon : the eastern Pyrenees, the Herault Garrigues, the Salagou basin, the southern edge of the Grands-Causses. Eight dolmens were excavated in the specific context of this work. The data collected are diverse and allow to testify different expertise and / or degree of control of the dolmens builders and perhaps also chronoculturel type of distinctions. These field data were compared with the achievements available in the western Mediterranean Basin for the late Neolithic. We propose a model of understanding of sites of this type, from the choice of their location until their abandonment via their construction and development. This new informations allow to consider the multiple functions that these monuments have had for the late Neolithic and early Bronze Age societies

Keywords
dolmens, mounds, barrows, architecture, periphery, Languedoc-Roussillon, Final Neolithic, Bronze Age.

Contact
becdrelon_noisette [at] live.fr