Laboratoire méditerranéen de préhistoire Europe Afrique Lampea

Laboratoire méditerranéen de préhistoire Europe Afrique
Lampea, UMR 7269


Partenaires

CNRS


Rechercher

 
Directeur de l'unité
Jean-Pierre Bracco

Directeurs adjoints
Estelle Herrscher
Xavier Margarit


LAMPEA (UMR 7269) MMSH
BP 647
5 rue du Château de l'Horloge
13094 Aix-en-Provence
Cedex 2
33 (0) 442 52 42 94
barnier@mmsh.univ-aix.fr

Maion méditerranéenne des sciences de l'homme

Accueil > Lampea-Doc > Soutenances de thèse

Ricostruzione delle strategie di sussistenza in Italia durante l’età del Bronzo : il contributo delle analisi isotopiche / Alessandra Varalli

[Soutenance de thèse]

Ricostruzione delle strategie di sussistenza in Italia durante l'età del Bronzo : il contributo delle analisi isotopiche / Alessandra Varalli

Stratégie de subsistance en Italie à l’Age du Bronze : une approche isotopique de l’alimentation humaine

jeudi 15 octobre 2015
Aix-en-Provence

MMSH - Salle Paul-Albert Février

Devant la commission d’examen formée de :
M. Jean-Pierre Bracco, Professeur, Université d’Aix Marseille, UMR 7269 LAMPEA
M. Giovanni Boschian, Professeur, Università degli Studi di Pisa (Rapporteur)
M. Andrea Cardarelli, Professeur, Università “La Sapienza” di Roma (Rapporteur)
Mlle Gwenaëlle Goude, Chargée de recherche, CNRS, UMR 7269 LAMPEA (Directeur de thèse)
M. Jacopo Moggi Cecchi, Professeur, Università degli Studi di Firenze (Directeur de thèse)
Mme Mary Anne Tafuri, Chargée de recherche, Università “La Sapienza” di Roma

Résumé
La période de l’Age du Bronze représente un moment important de changement pour les groupes humains en Italie : les attestations archéologiques montrent comment les nouvelles pratiques agricoles, le système d’élevage et le développement de nouvelles activités économiques (e.g. la métallurgie) sont diffuses de manière différente selon les régions et conformément à l’environnement local. Les communautés développent des organisations sociales plus complexes et hiérarchisé en réponse à une répartition des rôles de plus en plus marquée. L’étude des stratégies de subsistance et des comportements socio-économiques à travers l’analyse des patrons alimentaires humains en Italie, pendant l’Âge du Bronze est donc proposée. L’enjeu est de comprendre comment les habitudes alimentaires reflètent ces transformations et d’analyser l’introduction et consommation de nouvelles ressources végétales et animales. Sur la base d’une approche diachronique et géographique, l’évolution des habitudes alimentaires à travers les analyses des isotopes stables (δ13C, δ15N, δ34S) contenus dans le collagène des ossements humains et animaux est présentée. L’analyse se concentre sur une sélection de dix sites italiens datant de ca. 2300-930 av. J.-C. En prenant en compte les données de la littérature, l’analyse comparative au niveau géographique témoigne d’une diète plus variée dans le Nord et le Centre de l’Italie par rapport aux régions du Sud. En ce qui concerne l’analyse diachronique, une homogénéité de ressources consommées pendant l’Âge du Bronze Ancien est remarquée. Pour l’Âge du Bronze Moyen et Final l’émergence de régimes alimentaires basés sur de nouvelles plantes, en particulier le millet, est mis en évidence. Dans cette perspective, cette période se présente comme un moment de rupture et de transition. L’introduction de nouvelles ressources alimentaires et les processus de diffusion de céréales contribuent à mettre en évidence les dynamiques des contacts et des échanges culturels qui ont caractérisé les premières communautés italiennes à l’Âge du Bronze, même si les caractéristiques environnementales et les variations climatiques présentes à cette période ne doivent pas être négligées.

Mots clés
Âge du Bronze, Italie, isotopes stables, stratégies de subsistance.

Annonce - Résumé - Riassunto - Abstract - Plan d’accès