Laboratoire méditerranéen de préhistoire Europe Afrique Lampea

Laboratoire méditerranéen de préhistoire Europe Afrique
Lampea, UMR 7269


Partenaires

CNRS


Rechercher

 
Directeur de l'unité
Jean-Pierre Bracco

Directeurs adjoints
Estelle Herrscher
Xavier Margarit


LAMPEA (UMR 7269) MMSH
BP 647
5 rue du Château de l'Horloge
13094 Aix-en-Provence
Cedex 2
33 (0) 442 52 42 94
barnier@mmsh.univ-aix.fr

Maion méditerranéenne des sciences de l'homme

Accueil > Lampea-Doc > Soutenances de thèse

Étude paléontologique des Bovinae et des Equidae de la grotte moustérienne du Portel-Ouest / Régis Vezian

[Soutenance de thèse]

mercredi 10 décembre 2014 à 14 heures 30
Perpignan

Étude paléontologique des Bovinae et des Equidae de la grotte moustérienne du Portel-Ouest (Ariège, France). Cadres biostratigraphique, biochronologique et paléoenvironnemental / par Régis Vezian

Jury
— Yves Lignereux - Professeur, Ecole vétérinaire de Toulouse
— Jean-Luc Guadelli - Chargé de recherche, Université de Bordeaux I
— Jean-Philip Brugal - Directeur de Recherche, Université d’Aix Marseille
— Jean Daydé - Professeur, Ecole d’Ingénieurs de Purpan
— Anne-Marie Moigne - MCF, Muséum National d’Histoire Naturelle
— Luc Wengler - Professeur, Université de Perpignan Via Domitia

Résumé
La Grotte du Portel-ouest (Ariège) a été fouillée de 1949 à 1987 par Joseph et Jean Vézian qui ont identifié quatre ensembles archéo-stratigraphiques correspondants aux stades isotopiques 5, 4, 3, début 2. Le remplissage a livré 34 restes humains néandertaliens et plus de 200000 vestiges correspondants à de l’industrie, de la macrofaune et de la microfaune.
L’étude paléontologique des Bovinae (1486 restes) a permis d’identifier deux genres : Bos et Bison. Les comparaisons diachroniques et synchroniques ont conduit à la détermination de Bison priscus mediator et de Bos primigenius primigenius.
L’étude paléontologique des Equidae (2934 restes) a permis de confirmer la première détermination : Equus caballus germanicus (Gardeisen, 1998). Ce cheval est proche de ceux de Combe Grenal et de la Grotte Tournal. Quelques restes trouvés dans le Paléolithique supérieur ont pu être attribués à Equus caballus gallicus.
L’étude paléo-environnementale (à partir des 12963 restes de macrofaune et de 896 rongeurs (NMI)) a révélé à la base du sondage un paysage semi-ouvert, plutôt forestier tempéré correspondant au stade isotopique 5 ; le stade 4 est très peu représenté. L’occupation principale du site (F à D) correspond au stade isotopique 3 caractérisé par une succession d’événements de Heinrich (H4, H5) et de phases de réchauffement et de refroidissement des cycles de Dansgaard-Oeschger (7, 8, 9, 10, 11, 12, 13) dans un paysage assez ouvert sous un climat froid et humide avec des variations selon les couches en cohérence avec l’étude sédimentologique.

Voir l’annonce