Laboratoire méditerranéen de préhistoire Europe Afrique Lampea

Laboratoire méditerranéen de préhistoire Europe Afrique
Lampea, UMR 7269


Partenaires

CNRS


Rechercher

 
Directeur de l'unité
Jean-Pierre Bracco

Directeurs adjoints
Estelle Herrscher
Xavier Margarit


LAMPEA (UMR 7269) MMSH
BP 647
5 rue du Château de l'Horloge
13094 Aix-en-Provence
Cedex 2
33 (0) 442 52 42 94
barnier@mmsh.univ-aix.fr

Maion méditerranéenne des sciences de l'homme

Accueil > Lampea-Doc > Emplois, bourses, prix

[Emplois, bourses, prix]

Allocation de thèse "Modalités d’exploitation du gibier par les Néanderthaliens d’Europe Orientale"

Allocation de thèse CNRS : N° 44

Tous les renseignements pour postuler sont sur le site internet du CNRS, "Doctorants 2009"

(date limite le 24 avril 2009)

Le candidat doit avoir son M2 au plus tard le 1er Octobre 2009

Equipe d’accueil : UMR 7194 (Dir. Christophe Falgueres)

Directeur de thèse : Marylène Patou-Mathis

patmath@mnhn.fr

Département Préhistoire du MNHN - I.P.H. - 1 rue René Panhard -
75013 Paris - 01 43 31 62 91

Sujet résumé :

Les Néanderthaliens ont laissé des témoignages exceptionnels en Europe orientale, notamment en Ukraine : des concentrations d’ossements de mammouths qui seraient les restes d’habitations parmi les plus anciennes du Paléolithique. Pour confirmer cette ancienneté, ces assemblages nécessitent un réexamen archéozoologique. Une comparaison diachronique sera effectuée avec des assemblages du Paléolithique supérieur dominés par le mammouth. En outre, les modalités d’exploitation des grands mammifères par les Néanderthaliens d’Europe Orientale seront déterminées et définies. Il importera de dégager les stratégies de gestion des territoires d’approvisionnement parcourus par ces groupes, non seulement dans les différentes régions d’Ukraine, mais également à l’Est (Caucase) et à l’Ouest (Carpates). Par ailleurs, comme dans le sud de la Péninsule ibérique, en Crimée ont été découverts des sites qui attestent de la persistance des Néanderthaliens jusqu’au moins 29 000 ans. Cette région est extrêmement riche en sites du Paléolithique moyen (35 localités situées le long de la 2ème rangée des Monts de Crimée) ; par contre, les sites du Paléolithique supérieur y sont rares (moins d’une dizaine). Trois sites, Kabazi II, Buran Kaya III et Siuren I, attestent de la coexistence (évidence chronologique), entre 36 et 28 000 ans BP, d’industries du Paléolithique moyen et d’industries du Paléolithique supérieur. On note que, d’une part, les industries identifiées y sont différentes : Moustérien oriental de Crimée à Kabazi II, industrie à pointes foliacées à Buran Kaya III et Aurignacien à Siuren I. D’autre part, à Buran Kaya III, au-dessus du niveau à pointes foliacées, un niveau à industrie micoquienne a été dégagé (daté d’environ 28 000 ans). Si les artisans du Moustérien et du Micoquien sont, sans conteste, des Néanderthaliens, ceux de l’industrie de transition demeurent inconnus. L’analyse archéozoologique d’autres sites datant de cette période de transition, permettra de dégager les modalités des comportements de subsistance des derniers Néanderthaliens et des premiers Hommes modernes de cette région.
Par la confrontation de l’ensemble de ces résultats comportementaux aux contraintes éco-géomorphologiques, il est attendu une meilleure compréhension des modes de peuplement de l’Europe par les Néanderthaliens.

[archéozoologie, néandertalien, Paléolithique moyen, Europe orientale, thèse]

.......