Laboratoire méditerranéen de préhistoire Europe Afrique Lampea

Laboratoire méditerranéen de préhistoire Europe Afrique
Lampea, UMR 7269


Partenaires

CNRS


Rechercher

 
Directeur de l'unité
Jean-Pierre Bracco

Directeurs adjoints
Estelle Herrscher
Xavier Margarit


LAMPEA (UMR 7269) MMSH
BP 647
5 rue du Château de l'Horloge
13094 Aix-en-Provence
Cedex 2
33 (0) 442 52 42 94
barnier@mmsh.univ-aix.fr

Maion méditerranéenne des sciences de l'homme

Accueil > Lampea-Doc > Congrès, colloques, réunions

Colloque international "La campagne dans la ville = Country in the city"

[Congrès, colloques, réunions]

Colloque international "La campagne dans la ville = Country in the city"

16-17 octobre 2014
Marseille : MuCEM

Formes et fonctions des activités agro-pastorales dans la ville pré-classique (protohistoire égéenne et occidentale) = Forms and functions of agro-pastoral activities in Mediterranean pre-Classical cities (Aegean and Western Mediterranean Protohistory)

Durant la Protohistoire (à l’âge du Bronze dans le monde égéen, au premier âge du Fer en Méditerranée occidentale), l’espace méditerranéen est marqué par le développement de sites d’habitats importants, proto-urbains et urbains. Depuis le début du XXe s., la recherche archéologique s’est concentrée sur l’analyse des manifestations artistiques, monumentales ou ostentatoires des communautés égéennes et sur les formes d’acculturations des sociétés indigènes de Méditerranée nord-occidentale. Pourtant, le développement urbain comme celui des Etats s’est appuyé sur des systèmes de production agro-pastoraux, qui forment la toile de fond de ces civilisations. Dans le monde égéen, ces systèmes agraires et leurs relations avec les villes ont le plus souvent été considérés au prisme des systèmes palatiaux du Bronze moyen et récent, selon un modèle centre/périphérie faisant avant tout de la ville (et surtout de la ville palatiale) un pôle de concentration et de consommation de la production agricole. Dans le monde celtique ou ibérique, les activités agro-pastorales sont encore trop souvent perçues comme des pratiques « traditionnelles » s’opposant à celles des formes urbaines des sociétés coloniales.
On s’intéressera dans le cadre de ces rencontres aux traces laissées par les activités agro-pastorales dans les villes, tant dans le cadre des modes de subsistance que dans le développement de pratiques spéculatives. Il s’agit ainsi non seulement de préciser nos connaissances sur l’économie agricole, mais aussi d’éclairer la nature des villes préclassiques. La définition de l’urbanité pour ces périodes ne reposait sans doute pas sur une opposition claire avec le monde rural, et on tentera d’interroger le cloisonnement qui sépare, en raison peut-être d’une vision trop présentiste du passé, l’urbain et le monumental d’un côté, le rural et l’agricole de l’autre. Il s’agit donc de faire se rencontrer deux domaines importants de la Protohistoire qui vivent ensemble mais qui pourtant s’ignorent encore largement.

Contact
Dominique Garcia (CCJ)
Raphaël Orgeolet (LaMPEA)
orgeolet@mmsh.univ-aix.fr
Maia Pomadère (UPJV Amiens)
Julien Zurbach (ENS Paris)

Programme et résumés