Laboratoire méditerranéen de préhistoire Europe Afrique Lampea

Laboratoire méditerranéen de préhistoire Europe Afrique
Lampea, UMR 7269


Partenaires

CNRS


Rechercher

 
Directeur de l'unité
Jean-Pierre Bracco

Directeurs adjoints
Estelle Herrscher
Xavier Margarit


LAMPEA (UMR 7269) MMSH
BP 647
5 rue du Château de l'Horloge
13094 Aix-en-Provence
Cedex 2
33 (0) 442 52 42 94
barnier@mmsh.univ-aix.fr

Maion méditerranéenne des sciences de l'homme

Accueil > Lampea-Doc > Congrès, colloques, réunions

Emergences et conséquences des innovations techniques en Amérique

[Congrès, colloques, réunions]

1er-7 septembre 2014
Burgos

Colloque organisé dans le cadre du 17ème Congrès UISPP
Commission UISPP : peuplements américains durant la préhistoire

[Ce] "thème est tourné vers le fait culturel et a pour intitulé : Emergences et conséquences des innovations techniques en Amérique. Le fait technique est marqueur d’une connaissance et d’un savoir-faire qui sont eux-mêmes les témoins d’une mémoire individuelle, partagée par un collectif. Mais un fait technique n’est jamais isolé. Il fait partie d’un système technique plus vaste, cohérent, dans lequel chaque groupe s’identifie. Percevoir ces faits, leur(s) lieu(x) d’émergence(s) –invention- et leur(s) ancrage(s) régional(aux) -innovation- peut nous amener à mieux cerner une réalité anthropologique complexe. D’une vision simplifiée attachée à un artefact unique nous devrions percevoir, par la prise en compte de l’ensemble des aspects techniques donnés par un ensemble archéologique, une altérité qui est le reflet de chaque devenir. Bien évidemment, ce thème doit être abordé à des échelles de perceptions différentes au risque d’une modélisation simplificatrice et donc réductrice. L’environnement en tant que facteur de résilience possible peut influencer sur le comportement humain par le biais d’une adaptation culturelle, et, ancrer ces changements dans l’espace. Il est alors un facteur de l’altérité. Mais là encore, nous devons manier des échelles d’analyses spatiales différentes en distinguant le local, le régional et le continental, ainsi que des échelles d’analyse temporelles distinguant le cours et le long terme. Cette notion temporelle est elle-même un élément essentiel dans la réflexion sur l’émergence des techniques et de leurs conséquences. Le temps court nous donne accès à l’histoire d’un groupe de par les connaissances qu’il utilise. Le temps long est quant à lui porteur d’une information marqueuse de tendances qui touche l’histoire des techniques transcendant ainsi chaque groupe. En résumé, nous voudrions que cette session s’enrichisse de propositions méthodologiques novatrices capables de mettre en lumière tout à la fois les spécificités spatiales et temporelles des Amériques et son appartenance à une histoire commune."

Organisateurs
- Eric Boëda Eric
- Nora Franco
- Sibeli Viana (sibeli@pucgoias.edu.br)