Laboratoire méditerranéen de préhistoire Europe Afrique Lampea

Laboratoire méditerranéen de préhistoire Europe Afrique
Lampea, UMR 7269


Partenaires

CNRS


Rechercher

 
Directeur de l'unité
Jean-Pierre Bracco

Directeurs adjoints
Estelle Herrscher
Xavier Margarit


LAMPEA (UMR 7269) MMSH
BP 647
5 rue du Château de l'Horloge
13094 Aix-en-Provence
Cedex 2
33 (0) 442 52 42 94
barnier@mmsh.univ-aix.fr

Maion méditerranéenne des sciences de l'homme

Accueil > Lampea-Doc > Soutenances de thèse

Fonctionnement des sociétés de la fin du Néolithique au début de l’Age du cuivre en Sardaigne. Une approche inédite à partir de l’étude des productions en matières dures animales / par Laura Manca

[Soutenance de thèse]

mercredi 4 décembre 2013 à 14 heures
Aix-en-Provence - MMSH (salle Paul-Albert Février)

Jury
- Mme Aline AVERBOUH - Chercheuse au CNRS UMR 5636 TRACES Toulouse - Directrice de thèse
- Mme Maria Grazia MELIS - Chercheuse à l’Università degli Studi di Sassari - Rapporteur
- Mr. Marco ZEDDA - Professeur à l’Università degli Studi di Sassari - Rapporteur
- Mr. Jean-Pierre BRACCO - Professeur à l’Université d’Aix-Marseille I UMR 7269 LAMPEA - Examinateur
- Mr. Jean-Paul DEMOULE - Professeur à l’Université de Paris I (Panthéon-Sorbonne) - Examinateur
- Mme Noëlle PROVENZANO - Chercheuse au CNRS UMR 5140 ASM Lattes - Examinateur
- Mr. Jean-Denis VIGNE - Directeur de recherche au CNRS Muséum National d’Histoire Naturelle - Examinateur

Résumé
L’industrie en matières dures animales joue un rôle important dans la préhistoire de la Sardaigne. Cette importance est soulignée par la présence de très nombreux objets retrouvés dans divers types de sites archéologiques (habitats, sépultures et sites « cultuels ») dont la chronologie s’étend du Paléolithique à la fi n de l’âge du Cuivre. L’ambition de ce travail est de constituer un panorama global de la production en matières dures animales au cours de la préhistoire sarde basé sur les données publiées à ce jour et tout particulièrement sur l’analyse des industries du Néolithique fi nal Ozieri et du premier âge du Cuivre (4200-2900 av. J.C.). Dans un premier temps, ce travail propose la réalisation d’un bilan des connaissances actuelles sur la production en matières dures animales de la préhistoire sarde et met en évidence l’hétérogénéité des données et l’extrême rareté des études spécifi ques à cette catégorie de vestiges. Dans un deuxième temps, l’analyse technologique de l’industrie en matières dures animales de deux sites majeurs de la préhistoire sarde, Su Coddu à Selargius (Cagliari) et Cuccuru s’Arriu à Cabras (Oristano) permet de poser les premières bases de la caractérisation de ces deux industries, défi nissant le rôle de l’industrie en matières dures animales (constitution de l’équipement) et permettant de reconstituer les techniques, les procédés et les méthodes de transformation employés pour la production des objets fi nis. Ce travail cherche également à caractériser les implications économiques de cette industrie et de mettre en évidence les affi nités et les différences techno-économiques entre la production en matières dures animales du Néolithique fi nal et celle du premier âge du Cuivre en Sardaigne.

Annonce