Laboratoire méditerranéen de préhistoire Europe Afrique Lampea

Laboratoire méditerranéen de préhistoire Europe Afrique
Lampea, UMR 7269


Partenaires

CNRS


Rechercher

 
Directeur de l'unité
Jean-Pierre Bracco

Directeurs adjoints
Estelle Herrscher
Xavier Margarit


LAMPEA (UMR 7269) MMSH
BP 647
5 rue du Château de l'Horloge
13094 Aix-en-Provence
Cedex 2
33 (0) 442 52 42 94
barnier@mmsh.univ-aix.fr

Maion méditerranéenne des sciences de l'homme

Accueil > Lampea-Doc > Soutenances de thèse

La transition Middle Stone Age / Later Stone Age en Afrique de l’Est (Ethiopie) / par Alice Leplongeon

[Soutenance de thèse]

vendredi 6 décembre 2013 à 14h30
Paris - Institut de Paléontologie humaine (Amphithéâtre)

Jury
- Mme Marie-Hélène Moncel, Directrice de recherche (MNHN, UMR CNRS 7194), Directrice de Thèse
- M. David Pleurdeau, Maître de Conférence du MNHN, co-directeur de thèse
- M. François Bon, Professeur à l’Université de Toulouse le Mirail, rapporteur
- M. Nicholas Conard, Professeur à l’Université de Tübingen (Allemagne), rapporteur
- M. Asfawossen Asrat, Associate Professor à l’Université d’Addis-Abeba (Ethiopie), examinateur
- M. Dominique Cliquet, Conservateur à la D.R.A.C. de Basse-Normandie, Caen, examinateur
- Mme Erella Hovers, Professeur à la Hebrew University de Jérusalem (Israël), examinatrice
- M. Ralf Vogelsang, Senior Researcher à l’Université de Cologne (Allemagne), examinateur.

Résumé
En Afrique de l’Est, les Hommes modernes semblent d’abord associés à des comportements techniques dits Middle Stone Age (MSA). La technologie lithique se caractérise par la production d’éclats, ainsi que de supports pointus ou allongés, par des méthodes telles que le Levallois ou le Discoïde, ou encore par une gestion volumétrique du débitage (nucléus prismatiques). L’outil associé le plus représentatif est la pointe retouchée. Pendant la seconde partie du Pléistocène supérieur, la production de supports allongés (lames et lamelles) devient majoritaire, et est associée à des microlithes (Later Stone Age (LSA)). L’examen des sites d’Afrique de l’Est datés de cette période montre cependant un tableau plus mitigé. Des assemblages présentent des caractères mixtes MSA/LSA. Ceci questionne la nature du changement entre le MSA et le LSA dans cette région.
C’est dans ce contexte que se place l’étude comparative des sites de Porc-Epic et de Goda Buticha, dans le Sud-Est éthiopien. L’analyse typo-technologique du matériel lithique s’appuie sur les critères-clés autour desquels semble se cristalliser le changement ; il s’agit de la production de (1) supports allongés, (2) pointes retouchées et (3) microlithes. L’étude montre la présence d’éléments techniques communs aux niveaux pléistocènes et holocènes pour les trois critères étudiés. Ces éléments ont pu être interprétés en termes de continuité technique, semblant dénoter une transition très graduelle du MSA vers le LSA. Ces résultats remettent en question la pertinence de l’emploi d’une telle terminologie pour cette région. Cette analyse permet d’aborder des questions majeures liées à cette période, c’est-à-dire, l’instabilité climatique, marquée par des phases très arides (le Big Dry) et les migrations de l’Out of Africa 3. L’analyse du matériel lithique de ces deux sites constitue un référentiel pour le Sud-Est de l’Éthiopie. Il pourra permettre des comparaisons futures avec les régions adjacentes.

Abstract
Modern humans are first associated in East Africa with technical behaviours defined as the Middle Stone Age (MSA). The lithic technology is mainly characterised by flake production, as well as point and elongated flake production, by means of Levallois and/or Discoïd methods, or prismatic core technology. One of the most representative tools is the retouched point. During the second part of the Upper Pleistocene, the production of elongated blanks (blades and bladelets) through prismatic cores becomes dominant and is associated with microliths. This is defined as the Later Stone Age (LSA). However, the review of the Upper Pleistocene sites from East Africa presents a more complex situation. Many lithic assemblages from this region show a mix of MSA and LSA features, leading to questions about the nature of changes between the Middle and the Later Stone Ages.
Within the context of this question, the comparative study takes place between the assemblages of the sites of Porc-Epic and Goda Buticha, located in south-eastern Ethiopia. The typo-technological analysis of the lithic material relies on diagnostic criteria that appear to change through time : 1) the production of elongated blanks, 2) the manufacture of retouched points, and 3) the manufacture of microliths. This study highlights the presence of technical elements shared by both Pleistocene and Holocene layers. These elements could be interpreted in terms of technical continuity, with a very gradual MSA/LSA transition. This technological pattern raises the question of the relevance of the use of the terminology MSA and LSA for this region. These results are of great importance with reference to major questions that are central to this period, namely the climatic instability, marked by very arid phases (the “Big Dry”) and the “Out of Africa 3” event. The lithic analyses of these two sites constitute a frame of reference for South-East Ethiopia. This will facilitate future comparisons with adjacent regions.