Laboratoire méditerranéen de préhistoire Europe Afrique Lampea

Laboratoire méditerranéen de préhistoire Europe Afrique
Lampea, UMR 7269


Partenaires

CNRS


Rechercher

 
Directeur de l'unité
Jean-Pierre Bracco

Directeurs adjoints
Jean-Philip Brugal
Estelle Herrscher


LAMPEA (UMR 7269) MMSH
BP 647
5 rue du Château de l'Horloge
13094 Aix-en-Provence
Cedex 2
33 (0) 442 52 42 94
barnier@mmsh.univ-aix.fr

Maion méditerranéenne des sciences de l'homme

Accueil > Lampea-Doc > On en a parlé

Fouille d’un important habitat néolithique à Vernègues – Cazan (Bouches-du-Rhône)

[Actu]

À Cazan, sur la commune de Vernègues et en bordure de la nationale 7, une fouille archéologique qui a duré trois mois vient de s’achever le 31 mai dernier. Sur ce site, une équipe d’archéologues de la société Archeodunum a mis au jour les vestiges d’un important habitat daté aux alentours de 4000 ans avant notre ère, soit de la période du Néolithique moyen.

Cette opération a été réalisée préalablement à la construction d’un lotissement réalisé par la société PACA Expansion et elle a concerné une surface de 11 000 m² prescrite par le SRA Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Le décapage exhaustif de cette zone a permis la mise au jour de plus de 700 structures qui se rapportent pratiquement toutes à une occupation homogène du Néolithique. La plupart de ces structures correspond à des trous de poteau dont les implantations nous permettent de percevoir entre sept et dix plans de maisons. Il s’agit d’édifices d’environ 8 m de large pour 18 m de long qui présentent trois lignes parallèles de poteaux soutenant une toiture à deux pans. Ces maisons possèdent une même orientation garantissant une meilleure solidité face aux vents dominants et certaines sont espacées régulièrement sur une même ligne. Enfin, deux autres bâtiments devaient posséder des poteaux très imposants et implantés profondément, ce qui laisse penser à des édifices monumentaux pouvant avoir une fonction autre que domestique.

Reconstitution d'un plan de bâtiment d'après les trous de poteau en cours de fouille (Cliché Archeodunum) Vue aérienne de deux maisons parallèles sur poteaux porteurs (Cliché Archeodrone)

À côté de ces aménagements, la fouille a permis la mise au jour de deux sépultures et de plusieurs puits, silos, fosses dépotoirs et foyers à pierres chauffées. Toutes ces structures illustrent les différentes activités domestiques réalisées aux abords des maisons et elles ont aussi livré les vestiges matériels de la vie quotidienne. Parmi ceux-ci, les fragments de poteries sont les plus courants avec les outils en silex ou en obsidienne, des meules et les restes des animaux consommés. Dans un puits a aussi été découverte une alène en cuivre. Cet élément est exceptionnel, car il rejoint les très rares premiers objets en métal qui signent les prémices du développement de la métallurgie en Europe occidentale.

Découverte de deux individus néolithiques enterrés au fond d'une fosse (Cliché Archeodunum)

Pour cette période du Néolithique dans le sud de la France, si beaucoup de vestiges avaient été mis au jour jusqu’à maintenant, aucun habitat structuré n’était encore réellement connu. Le site de Cazan vient donc combler une lacune importante tout en livrant une très grande richesse d’informations qui laissent envisager un statut particulier à cet habitat. Les travaux s’orientent maintenant vers des études en laboratoire pour analyser toutes ces découvertes. Elles pourront ainsi améliorer la compréhension de l’occupation humaine en Provence durant le Néolithique.

Contact presse
Clément Moreau
Archéologue néolithicien – Responsable d’opération
Archeodunum
c.moreau@archeodunum.fr
06 81 81 65 90