Ŕ˙HTTP/1.1 200 OKDate: Sun, 24 Mar 2019 06:23:59 GMT Server: Apache X-Powered-By: PHP/5.4.45 Vary: Cookie,Accept-Encoding Composed-By: SPIP 3.2.3 @ www.spip.net + http://lampea.cnrs.fr/local/config.txt X-Spip-Cache: 86400 X-Frame-Options: SAMEORIGIN Keep-Alive: timeout=15, max=99 Connection: Keep-Alive Transfer-Encoding: chunked Content-Type: text/html; charset=utf-8 2000 Laboratoire MĂ©diterranĂ©en de PrĂ©histoire Europe Afrique - Ponteau, un habitat de plein-air du NĂ©olithique final en Provence : fouilles 2012


Accueil > Activités de terrain A SUPPRIMER > Campagnes 2012

Ponteau, un habitat de plein-air du Néolithique final en Provence : fouilles 2012

[Fouilles]

du 1er juillet au 10 août
2 sessions : du 1er au 21 juillet et du 22 juillet au 11 aoĂ»t
Martigues, Bouches-du-RhĂ´ne, France

ImplantĂ© Ă  40 km de Marseille et Ă  1000 m de la mer, sur un plateau calcaire entre le golfe de Fos et l’Étang de Berre, le site de Ponteau Ă  Martigues (Bouches-du-RhĂ´ne) est l’un des Ă©tablissements nĂ©olithiques dont la structuration est la plus dĂ©veloppĂ©e du sud-est de la France. Il constitue Ă  ce titre un support d’Ă©tude d’un grand intĂ©rĂŞt, tant pour notre comprĂ©hension de l’organisation d’un habitat de la fin du NĂ©olithique en Provence, que pour celles des interactions culturelles , Ă©conomiques et environnementales qui s’y rapportent. L’occupation du site, qui remonte principalement au dĂ©but du 3ème millĂ©naire avant J.-C . prĂ©sente pour cette pĂ©riode la particularitĂ©, peu commune rĂ©gionalement, d’une stratification en au moins trois phases distinctes. Elle est caractĂ©risĂ©e par de nombreux vestiges mobiliers, principalement de cĂ©ramique, d’industrie lithique en silex, d ’outils en os, et de macrooutillage en calcaire, qui tĂ©moignent d’activitĂ©s domestiques diversifiĂ©es. Parmi celles-ci , par exemple, la gestion du bĂ©tail , le traitement des ressources vĂ©gĂ©tales, ou la fabrication des poteries, constituent des thèmes de recherches privilĂ©giĂ©s en appui Ă  des dĂ©couvertes majeures rĂ©centes. Quant aux vestiges d’architectures, ils sont pour leur part relativement dĂ©veloppĂ©s puisque l’on dĂ©nombre Ă  ce jour une vingtaine de bases de murs de pierre sèche, aux orientations diversifiĂ©es, qui rythment l’espace et lui confère une modularitĂ© toute Ă  fait inhabituelle pour le NĂ©olithique rĂ©gional. La qualification de ces diffĂ©rents espaces fait l’objet des principales recherches en cours qui nous permettent de prĂ©ciser l’articulation entre les diffĂ©rents modules d ’habitat, parmi lesquels des aires d ’activitĂ©s spĂ©cialisĂ©es parfois remarquables.

Le logement en camping est assuré à proximité du site.
Une bonne motivation et la vaccination antitétanique à jour sont nécessaires à toute participation.

Renseignements et inscriptions
- Xavier Margarit : xavier.margarit@culture.gouv.fr
06 80 84 43 39 / 04 42 99 10 33
- Maxime Orgeval (responsable adjoint) 06 13 57 12 49

Affiche
Plan d’accès


0